• Morgane Poirier

    CONSERVATION RESTAURATION DE SCULPTURES

  • Qui je suis, ce que je fais

    Restauration d'un lion en terre cuite, collection particulière, chantier réalisé dans le cadre de la formation.

    Je suis conservatrice restauratrice de sculptures,

    diplômée depuis 2015 du cursus de l’école de Tours et installée à mon compte.

    J'interviens sur tous types de matériaux (bois, pierre, métaux, céramique, verre, terre cuite...) et de biens culturels (religieux, ethnographique, archéologiques, naturalia etc.), avec un intérêt particulier pour les bois polychromés.

    Dégagement de polychromie sur une sculpture médiévale, provenant des Pyrénées. Travail diplômant.

    Je suis habilitée à travailler pour les collections publiques labellisées « Musées de France »,

    ainsi que pour les Monuments Historiques, les antiquaires, les communes, les associations relevant d’activités patrimoniales, et également une clientèle particulière.

  • Exemples de travaux

    Vous trouverez ci-dessous quelques illustrations des travaux et prestations que je suis à même de vous proposer.

    Montage à blanc des différents éléments pour tester les plans de joint avant collage.

    Buste en plâtre patiné, avant restauration

    Ce petit buste en plâtre patiné du sculpteur tourangeau Georges Delpérier, conservé au musée des Beaux-arts de Tours, était brisé en quatre fragments. Il était également assez encrassé.

    L'encrassement a pu être enlevé sans toucher à la patine.

    Buste en plâtre patiné, après restauration

    Le nettoyage a été fait en utilisant la photo-ablation, avec un laser correctement réglé. Un adhésif vinylique a permis de coller les fragments. Des bouchages et des retouches ont achevé la restauration.

    L'étude a permis de mettre en évidence plusieurs restaurations anciennes : collage, restitutions de parties manquante et bouchages.

    Terre cuite polychromée, avant restauration

    Protomé (objet votif antique) en terre cuite, issue des collections du musée de Laon. Brisée en plusieurs fragments, elle nécessitait une restauration.

    L'étude du matériau a permis de déterminer que l'objet a été cuit dans une atmosphère réductrice, ce qui explique l'aspect noir de la terre à cœur.

    Après restauration

    La surface a été nettoyée, puis les éléments ont été recollés et des bouchages discrets ont été faits avec un mastic à base de liant vinylique et de sulfate de calcium.

    Femme allongée, albâtre, collection particulière

    L'albâtre est un matériau fragile. La tête, le bras et le socle de cette statuette ont été brisés lors d'une chute, et l'ensemble était fortement instable.

    Après restauration

    Après un nettoyage global, les fragments ont été goujonnés et collés. Pour renforcer le socle, une plaque de PMMA a été vissée sous la sculpture. L'ensemble a été retouché à l'aquarelle.

    Oeuvre médiévale qui a fait l'objet d'un travail diplômant.

    Vierge à l'enfant en bois polychromé, avant restauration

    Cette sculpture des Pyrénées longtemps oubliée dans le clocher de l'église était en piteux état : encrassement, fientes, attaques d'insectes. Elle avait été repeinte à de plusieurs reprises, et la polychromie était lacunaire, et illisible.

    Après restauration

    Le premier repeint a été mis à jour. Il révèle une belle polychromie. Le bois a été nettoyé et des retouches ont été effectuées.

    La polychromie était soulevée et lacunaire, des moisissures et des champignons s'étaient développés grâce à l'humidité apportée par le séjour de la sculpture dans l'eau.

    Saint Pierre, bois polychromé et doré, avant restauration

    Provenant de Saint-Béat, cette oeuvre ainsi que son pendant, un Saint Jean-Baptiste, a été fortement altérée lors des inondations provoquées par la crue de 2013.

    En raison des conditions climatiques (fort taux d'humidité relative), un système d'isolation du sol a été mis en place.

    Saint Pierre, après restauration

    La polychromie et la dorure ont été nettoyées et refixées, les champignons et moisissures éliminés. La polychromie a été retouchée. Les sculptures ont été replacées dans l'église.

    On voit que la vasque et le pied ont vieilli différemment : la vasque est protégée à l'intérieur par une feuille de plomb qui l'isole de l'eau, tandis que dans le pied, un système d'évacuation d'eau avait été ménagé.

    Fonts baptismaux en pierre polychromée, avant restauration

    Le pied, rongé par les cristallisations de sels a été remplacé par un pied neuf en pierre de Caen par une entreprise de taille de pierre. Je suis ensuite intervenue sur la polychromie.

    Fonts baptismaux , après restauration

    La vasque a été dévernie avec des compresses d'acétate d'éthyle et un décapant, révélant ainsi un faux marbre XVIIIe siècle. Des retouches ont été faites. Le pied neuf a été harmonisé à la vasque de manière non illusionniste.

    Relief en bois polychromé du XVIe siècle

    Ce relief de provenance espagnole a été réalisé dans trois planches assemblées. Les décors sont typiques de la renaissance espagnole : sgraffito et décors peints sur la dorure.

    Après restauration

    Il était ici question d'intervenir sur des interventions antérieures : un cirage et des bouchages qui avaient mal vieilli, notamment sur la main droite et le pourtour du relief.

    Tête de Saint Pierre en pierre calcaire

    Cette petite tête originaire du tombeau de Saint Lazare d'Autun et rentrée dans les collections du Louvre est originale notamment par l'incrustation de ses yeux avec du plomb.

    Après restauration.

    Un nettoyage minutieux a permis de rendre aux modelés toute leur subtilité. Des retouches ponctuelles ont également été effectuées.

    Plaque-boucle d'aumônière, avant restauration

    Cet élément d'accessoire mérovingien a été réalisé en alliage cuivreux, en alliage cuivreux étamé et en alliage ferreux. Il était brisé, encrassé et corrodé.

    Plaque-boucle après restauration

    L'ardillon en fer a été consolidé, et un nettoyage au scalpel a permis de retrouver le détail des décors des plaques de cuivre. L'objet a été marqué et conditionné.

    Site archéologique d'Olbia (83)

    L'intégralité du dépôt archéologique devait être reconditionnée, afin d'assurer la pérennité des collections. Toutes les anciennes caisses ont été remplacées par des matériaux adaptés, avec une surveillance du climat.

    Conditionnement individuel

    La conservation préventive est essentielle. Pour assurer la conservation des objets, il est parfois nécessaire de créer des conditionnements sur mesure, comme pour ce plat en verre issu des fouilles de la colonie grecque d'Olbia.

    Vierge à l'Enfant, bois polychromé, Bourgogne.

    Très altérée, cette sculpture présentait une mise en oeuvre intéressante, avec l'utilisation de nombreux morceaux de bois et de toile, pour permettre de solidariser l'ensemble.

    Après restauration

    La restauration a été dans ce cas assez interventionniste, pour redonner une cohérence visuelle qui faisait gravement défaut. La polychromie a été remise à niveau avec un enduit et réintégrée.

    Buste en terre-cuite, collection particulière

    Ce buste en terre cuite présentait des fissures, sans doute liées à une chute. En concertation avec le client, les interventions sont restées minimales.

    Après restauration

    Les fissures ont été consolidées avec un adhésif chargé, infiltré à la seringue. Elles ont ensuite été comblées, et retouchées.

    Relief en pierre calcaire de Marc Jacquin

    La commune de Lormaye, d'où est originaire le sculpteur Marc Jacquin, souhaitait restaurer la sculpture, salie par les micro-organismes et vandalisée : le nez avait été cassé.

    Après restauration

    Un traitement biocide et un nettoyage ont éliminés les micro-organismes. Le nez a été restitué. Un revêtement protecteur, une patine à la chaux, permet de redonner une unité visuelle et de protéger la surface.

  • Contact

    Vous pouvez me contacter pour toute demande d’information ou de devis.

    Je me déplace dans toute la France et travaille seule ou en équipe.